Délégationdu Vaucluse

Plaidoyer

Publication d’un rapport traitant du non-recours ...

Le Secours Catholique publie avec l’Odenore le rapport « Non-recours : une dette sociale qui nous oblige ; combien n’ont pas accès aux prestations sociales et pourquoi ? ». Nous le portons à votre connaissance.

Publication d'un rapport traitant du non-recours ...

publié en avril 2021

Ce rapport « Non-recours : une dette sociale qui nous oblige ; combien n’ont pas accès aux prestations sociales et pourquoi ? » au titre très explicite, part d’un constat qu’environ un tiers des personnes accueillies par le Secours Catholique et éligibles au RSA (Revenu de solidarité active) ne le touche pas. Nous ne pouvons-nous satisfaire d’une telle réalité, qui plonge tant de ménages dans la misère. Fidèle à sa pédagogie, le Secours Catholique a voulu mieux comprendre les causes et les enjeux de ce non-recours, à partir de l’expérience des personnes en situations de précarité confrontées aux difficultés d’accès aux prestations sociales.

Le document, que vous trouverez ci-joint, nous montre que nous devons être attentifs à mieux repérer et accompagner les situations de non-recours, qui touchent en particulier les personnes isolées et celles vivant en logement précaire. Il propose aussi des pistes d’action, tant pour le Secours Catholique lui-même que pour les pouvoirs publics. Ne laisser personne sur le bord du chemin en permettant à chacun d’avoir accès à ses droits, voilà ce que propose ce rapport, un enjeu où chacun peut prendre sa part, comme nous y invite Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique. La spécificité de la démarche que j’ai soutenue en délégation, porte surtout sur la mise en place d’un groupe d’échanges entre bénévoles chargés de l’accueil et de l’accompagnement des personnes en précarité. Par ces temps d’échanges, ils ont pu partager sur les situations rencontrées, mettre en discussion leurs pratiques d’accompagnement, faire émerger des besoins de formations ou de soutien… Ces réflexions ont fait " bouger" le bureau sur la question de l’accès aux droits, puis toute la délégation jusqu’à aboutir à la formation de formateurs sur l’accès aux droits. Elles ont permis également une prise de conscience de l’importance des statistiques et des fiches statistiques établies dans les différents accueils, comme outil précieux pour observer les situations de précarité rencontrées. Les bénévoles engagés dans ce groupe ont pris conscience que par peur d’être perçus comme « intrusifs », ils n’osaient pas parfois poser certaines questions aux personnes accueillies alors que leurs réponses pourraient justement nous aider à mieux identifier les situations de non-recours. Cela a donc permis aussi un changement dans les pratiques d’accompagnement.

Etude sur l’accès aux droits et le non-recours // Interview de Laurent Guillard https://www.youtube.com/watch?v=i5J...

_

Imprimer cette page

Document

Faites un don en ligne